Actu

Comme une envie criante
de tout partager

Retour sur un des phénomènes de l’année 2017 : le Bitcoin et les Cryptos-monnaies

par Ruben Landsberger | le 8 janvier 2018

11.955 : C’est la valeur du Bitcoin en Euros au 1er Janvier 2018 à 00h00.

 

Le 1er janvier 2017 à 00h00 le Bitcoin valait seulement 950 euros . Il a donc fait un bond de plus de 1200 % en un an !

Quelle sera sa valeur au 1er janvier 2019 ? Bien malin celui qui peut le prédire ! Certains pensent qu’il s’agit d’une bulle qui explosera bientôt, d’autres pensent que la croissance du Bitcoin n’en est qu’à ses débuts.

Retour sur un des phénomènes de l’année 2017 : le Bitcoin et les Cryptos-monnaies.

Une Crypto-monnaie, dite aussi Cryptodevise ou monnaie cryptographique, est une monnaie virtuelle utilisable sur un réseau informatique décentralisé, de pair à pair. Elle est fondée sur les principes de la cryptographie et intègre l’utilisateur dans les processus d’émission et de règlement des transactions.

Toutes les crypto-monnaies sont des monnaies alternatives, car elles n’ont de cours légal dans aucun pays. Les crypto-monnaies utilisent un système de validation par preuve de travail pour les protéger des contrefaçons électroniques. De nombreuses crypto-monnaies ont été développées mais la plupart sont similaires et dérivent de la première implémentation complète : le Bitcoin

S’appuyant sur un système de paiement de pair-à-pair basé sur la technologie dite « blockchain » ou « chaîne de blocs », a pris petit à petit sa place dans le monde financier : il est possible dans certaines villes de payer sa note de restaurant, d’acheter une voiture voire une maison en l’utilisant.

D’ailleurs, la liste des commerçants acceptant les Bitcoins en France est de plus en plus longue, que ce soit de grandes enseignes, tel que Showroomprivé,  ou de moins connues :

bitcoin.fr/depenser-ses-bitcoins/

Le Bitcoin étant passé de 950 Euros en janvier à 5.000 Euros en octobre, un engouement mondial s’est développé durant le dernier trimestre 2017, les nouveaux Cryptos-investisseurs cherchant à réaliser de grosses plus-values rapides.

Le Bitcoin est monté jusqu’à un plus haut historique de 16.819 Euros le 10 décembre ! Il est depuis redescendu à 11.955 Euros le 1er janvier à 00h.

Comment en acheter ?

Il existe plusieurs façons d’acheter des Bitcoins. En général, l’achat se fait par carte de crédit sur un site de vente de Bitcoins, après un processus d’identification et de validation complexe (il est souvent demandé de faire une selfie avec sa carte d’identité et un papier blanc reprenant le nom de la plateforme et la date du jour)

Voici la liste des plateformes où il est possible d’acheter des Bitcoins :

acheterbitcoin.info

bitcoin achat

Les commissions d’achats et de ventes varient selon les sites et peuvent aller de 3 % à 10%.

Dans certains pays de l’Union Européenne ou dans d’autres pays, il est aussi possible d’en acheter dans des distributeurs automatiques de Bitcoin.

bitcoin atm cash

La liste des pays dans lesquels il est possible de trouver des distributeurs de Bitcoin est disponible à l’adresse suivante :

coinatmradar.com

bitcoin atm

On apprend sur ce site qu’il existe 1 distributeur de Bitcoins en France, ( à Montpellier), zéro en Allemagne, 9 aux Pays-Bas et  84 au Royaume -Uni.

Les commissions d’achats et de ventes varient selon les pays et les opérateurs et peuvent aller de 3 % à 10%. Les conditions d’identification, de validation et de montant maximum par opération et par jour sont aussi très différentes selon les opérateurs et selon les pays. Certains distributeurs requièrent par exemple une identification par empreinte digitale avant de pouvoir acheter ou vendre.

Quid du stockage ?

Une fois achetés les Bitcoins doivent être stockés dans un portefeuille. Il en existe 4 catégories

  • Web : ce sont des portefeuilles en ligne, stockés sur un site. En pratique, les Bitcoins que nous avons achetés sur une plateforme peuvent donc rester là-bas.

  • Bureau : ce sont des portefeuilles pour des ordinateurs de bureau. Les Bitcoins seront donc stockés sur notre ordinateur.

  • Mobile : ce sont des portefeuilles sous forme d’application mobile. Tant que vous avez votre smartphone sur vous avec l’application, vous avez donc votre argent sur vous. Les Bitcoins seront donc stockés dans notre téléphone portable.
  • Matériel : il s’agit de matériel dédié au Bitcoin qui vous permet de stocker vos Bitcoins de manière sécurisée. Les Bitcoins seront donc stockés sur une sorte de clé USB dédiée au stockage de Bitcoins. (Ex: Ledger Nano S : www.ledgerwallet.com)

bitcoin stockage

Autres cryptos monnaies populaires

Le Bitcoin est clairement la crypto-monnaie la plus connue et dont les médias parlent le plus souvent. Mais d’autres cryptos-monnaies sont en train de se médiatiser :

L’Ethereum : c’est un protocole d’échanges décentralisés permettant la création par les utilisateurs de contrats intelligents grâce à un langage Turing-complet. Ces contrats intelligents sont basés sur un protocole informatique permettant de vérifier ou de mettre en application un contrat mutuel, ils sont déployés et consultables publiquement dans la blockchain. Ethereum utilise une unité de compte dénommée Ether comme moyen de paiement de ces contrats. Son sigle correspondant, utilisé par les plateformes d’échanges, est « ETH »

Le Ripple : c’est un système de règlement brut en temps réel (RBTR), un marché des changes et un réseau d’envois de fonds par la société Ripple. Aussi appelé le Ripple Transaction Protocol (RTXP) ou protocole Ripple, il est construit sur un protocole internet distribué et open source, un registre de consensus et une monnaie native appelée XRP (ripples). Le réseau Ripple vise à permettre des « transactions financières mondiales sécurisées, instantanées et presque gratuites, de toute taille sans rejets de débit ». Il prend en charge n’importe quelle monnaie fiduciairecrypto-monnaiecommodité ou toute autre unité de valeur tels que miles aériens, minutes mobile.

Le Litcoin : c’est une monnaie électronique distribuée , inspirée par et techniquement similaire à Bitcoin. Tout comme le Bitcoin, le Litecoin (LTC) a été conçu comme un moyen de réaliser des transactions financières en éliminant les intermédiaires traditionnels comme les banques. Son code a été développé sur le modèle son grand frère, mais son fonctionnement le rend beaucoup plus efficace, car il est plus rapide.

Le Dash : c’est une crypto-monnaie basée sur le code libre Bitcoin, avec l’ambition de le rendre plus simple, rapide, sûr et anonyme. Contrairement au Bitcoin, qui par nature permet à tout observateur extérieur de suivre les transactions de compte à compte (d’adresse à adresse), Dash propose un mode facultatif de transactions anonymisées, appelé PrivateSend, qui offre aux utilisateurs une plus grande protection de leur vie privée s’ils la souhaitent. Dash permet également l’envoi instantané de fonds par la technologie InstantSend : contrairement au Bitcoin, il n’est pas nécessaire d’attendre pendant une dizaine de minutes (voire beaucoup plus) que les transactions soient confirmées.

bitcoin altcoins

Il existe à ce jour plus de mille Cryptos-monnaies, et d’autres sont en cours de création, par le biais d’ICO.

Une ICO (Initial Coin Offering) est une méthode de levée de fonds, fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des Crypto-monnaies durant la phase de démarrage d’un projet (définition de ICO Mentor). Ces actifs numériques sont appelés tokens (jetons, en français). C’est pourquoi les ICO sont également appelées « token sales ».

Pour en savoir plus sur les ICO, voici une vidéo très bien faite à ce sujet :

Vous trouverez ici en temps réel la liste des top 10 Cryptos-monnaies en terme de capitalisation :

fr.investing.com/crypto/

Fiscalité des plus-values

Pour conclure cette introduction au Bitcoin et aux cryptos-monnaies, il est important de parler de la fiscalisation des plus-values éventuelles.

La fiscalité sur le Bitcoin et les autres cryptos-monnaies est à ce jour très élevée, n’étant pas incluse dans le système du prélèvement unique de 30% récemment mis en place.

Les éventuelles plus-values réalisées sur la cession de cryptos-monnaies seront imposables dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ou des BNC (bénéfices non commerciaux), selon le caractère de l’activité d’achat-revente (habituel ou occasionnel) ; le caractère habituel ou occasionnel de l’activité s’appréciant au cas par cas, selon des circonstances de fait. (ex: acheter des Bitcoins en 2013 et les revendre en 2017 devrait être considéré comme une activité à caractère occasionnel. Il en serait autrement si des opérations d’achat-revente étaient réalisées de manière plus régulière.

Concernant le taux d’imposition, lorsque les gains sont occasionnels, ils sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC). Autrement dit ces gains  s’ajoutent aux autres revenus du contribuable et seront imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu en fonction de sa tranche marginale d’imposition et il est calculé automatiquement en fonction du revenu global du contribuable.

Par ailleurs, il faut ajouter à l’impôt les contributions sociales. En effet, si le gain est considéré comme imposable au titre des BNC, il sera soumis aux prélèvements sociaux sur revenus du patrimoine au taux actuel de 15,5%. En effet, l’article L.136-3, I-f du Code de la sécurité sociale prévoit l’imposition des revenus imposables à l’impôt sur le revenu et non soumis à cotisations sociales.

En savoir plus : bitcoin.fr/imposition-des-cybermonnaies-une-reponse-de-ladministration-fiscale/#courrier

La fiscalité des Cryptos-monnaies étant assez complexe, ne pas hésiter à consulter un fiscaliste  expert en Cryptos-monnaies afin de bien comprendre quel sera votre régime fiscal applicable en pratique.bitcoin imposition

A noter : tous les pays n’ont pas le même système d’imposition des Cryptos-monnaies. Ainsi, Le ministère des Finances du Portugal, cité par le quotidien Diário de Notícias, a récemment déclaré que les particuliers et les investisseurs occasionnels ne seraient pas imposés sur les plus-values issues de la vente de Bitcoins. L’imposition des plus-values ​​ne sera ainsi appliquée que « lorsque, en raison de sa nature habituelle, elle constitue une activité professionnelle ou commerciale du contribuable, auquel cas elle sera imposée dans la catégorie B » (autour de 25% en moyenne).

Un français résident fiscalement au Portugal n’achetant pas de Cryptos-monnaies de nature habituelle ne devrait donc pas être imposé sur sa plus-value éventuelle !

Il est important de savoir que, sous réserve des conventions fiscales internationales, une personne sera considérée comme domicilié fiscalement en France si elle répond à au mois un des critères suivants :

  • son foyer (conjoint ou partenaire d’un PACS et enfants) reste en France. Ce peut être le cas si la personne est amenée , en raison de nécessités professionnelles, à séjourner dans un autre pays temporairement ou pendant la plus grande partie de l’année. A défaut de foyer, le domicile fiscal se définit par son lieu de séjour principal ;

ou

  • elle exerce en France une activité professionnelle salariée ou non, sauf si elle est accessoire ;

ou

  • elle à en France le centre de ses intérêts économiques. Il s’agit du lieu de ses principaux investissements, du siège de ses affaires, du centre de ses activités professionnelles, ou le lieu d’où vous elle tire la majeure partie de ses  revenus.

La seule application du droit interne propre à chaque pays peut néanmoins aboutir à ce q’une personne soit considérée comme résident fiscal de plusieurs pays. Le cas échéant, afin de déterminer un lieu de résidence fiscale unique, il convient de se reporter à la convention  fiscale internationale applicable à chaque situation particulière.

www.impots.gouv.fr/portail/resident-de-france

Enfin, si vous êtes à Paris, sachez que la Maison du Bitcoin organise souvent le jeudi de 12h30  à 14h des sessions de questions/réponses gratuites et ouvertes à tous pour comprendre comment fonctionnent le Blockchain, Bitcoin et Ethereum.

Prochaine session le Mardi 24 janvier de 12h30 à 14h.

lamaisondubitcoin.fr

Pour finir, il est important signaler que l’Autorité des Marchés Financiers (Autorité publique indépendante chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers) a publié un communiqué de presse le 4 décembre 2017 afin de mettre en garde les épargnants sur la forte volatilité des « crypto » actifs reposant sur la Blockchain, et, en l’absence de réglementation spécifique, leur recommander la plus grande vigilance avant d’envisager d’y investir une partie de leur épargne.

www.amf-france.org

Disclaimer : cet article est à caractère purement informatif et ne constitue pas un conseil en investissement.

Si vous avez des questions ou voulez des précisions à propos des thèmes abordés dans cet  article ou que vous souhaitez que je développe dans un prochain article un de ces thèmes ,  n’hésitez pas à m’écrire : r.landsberger@nomen.com

Ruben Landsberger

Crédits Photos bitcoin.org/frashleyknowles.netcoinatmradar.comacheterbitcoin.infofonction-publique.gouv.frbitcoinist.combuybitcoinworldwide.com