Apple, ou des origines obscures d’un nom fameux.

par Jérôme Chiavassa-Szenberg | le 23 juin 2008

Dans les articles précédents, on a vu qu’il était souvent possible, par une analyse du nom d’une marque, de retrouver clairement des éléments de son histoire ou encore de son positionnement stratégique. Parfois cependant, les choses ne sont pas si claires : les raisons du choix du nom échappent en grande partie à ceux qui ne l’ont pas fait. Ce n’est pas nécessairement un défaut pour la marque : au contraire, cela peut même participer à l’entourer d’un mystère que les fidèles de la marque tentent de percer. On en a un exemple avec la marque d’ordinateur Apple.

.

En 1976, Steve Wozniak et Steve Jobs mettent au point artisanalement leur premier ordinateur qui comporte plusieurs innovations par rapport aux pratiques de l’informatique de l’époque et qui seront déterminantes pour Apple et son succès : carte montée dans un boîtier équipé d’une alimentation électrique prête à l’emploi, d’un clavier et d’un écran, ainsi que la possibilité de charger automatiquement le système. Mais il fallait encore nommer cet ordinateur et l’entreprise qui le commercialiserait.Nous connaissons tous le nom qui fut choisi : Apple Computer qui deviendra Apple. Mais les motivations des fondateurs pour le choix du mot Apple restent obscures. Et l’on trouve de multiples hypothèses plus ou moins sérieuses et éclairantes. L’une d’elle nous raconte que le jour où le brevet pour l’ordinateur devait être déposé, le nom de l’entreprise n’était pas déterminé. Or voyant Steve Wozniak manger une pomme, Jobs décida que s’ils n’avaient pas de meilleure idée avant l’heure limite de dépôt, l’entreprise s’appellerait Apple. L’heure venue, le brevet fut déposé sous le nom d’Apple, et l’ordinateur fut baptisé Apple I.. En ce sens, le nom Apple n’aurait aucun lien avec l’informatique. Une autre hypothèse intéressante et sensée fait remarquer que le premier logo d’Apple représente non pas une pomme mais Isaac Newton et la pomme avant sa chute sur la tête du savant. Ajoutons que la pomme symbolise ordinairement le désir. En ce sens, Apple pourrait représenter le désir de savoir dans lequel on mord… Et ces deux hypothèses n’épuisent pas la totalité des possibilités : on raconte que les deux Steve vivaient dans une grande pauvreté et se nourrissaient de pommes. Une autre hypothèse, champêtre, prétend que Jobs aurait eu l’idée de nommer son entreprise Apple pendant qu’il visitait une ferme dans l’Oregon. On ajoute aussi qu’Apple a été choisi parce que cela permettait d’apparaître devant Atari dans l’ordre alphabétique : les deux Steve étaient des employés de cette entreprise. Encore une autre hypothèse : le nom Apple viendrait tout simplement du nom d’un album de Beatles – Apple a d’ailleurs été en procès avec Apple Corps, la maison de disque fondée par les Beatles en 1968. Et il y en a d’autres… l’imagination des fans de la marque étant sans borne.

Nom choisi au hasard auquel on peut trouver un sens après coup ou nom choisi pour sa dimension symbolique, toujours est-il qu’il a été conservé et qu’il a largement été exploité : la touche « pomme » a été caractéristique des claviers d’Apple pendant longtemps (elle a disparu des claviers les plus récents). Le Macintosh – qui deviendra le Mac – tient son nom d’une variété de pomme : la McIntosh. Là aussi, les rumeurs vont bon train : la pomme que Newton a reçue sur la tête ne serait-elle pas une McIntosh ? Terminons sur une nouvelle hypothèse : c’est à se demander si le Lisa – un ordinateur qu’Apple développait à la même époque que le Mac mais qui a été un échec – n’aurait pas dû se nommer Golden ou Granny pour s’imposer…