Avoir un chat dans la gorge…

par Sophie Benoit | le 3 mai 2016

A force de recevoir des brèves sur les innovations pour nos compagnons poilus, on se devait bien d’aborder le sujet. Non contents d’être les stars d’Internet à grand renforts de mignonnitude et de potentiel « lol », les chats investissent notre quotidien et nous rendent totalement gaga. Croquettes Premium, pulls tricotés main dégotés sur Internet, dernier jouet à chat connecté au Smartphone… on ne recule devant rien pour le satisfaire !

Et pourtant, rien à faire, il continue de miauler pour sortir devant la porte grande ouverte, de quémander plaintivement pitance devant une gamelle remplie, ou de faire tomber tout objet qui se mettrait dans son passage, tel un maître des lieux un poil sadique.

Face à un fauve récalcitrant, deux solutions : vous déplorez  – en soupirant – pour l’énième fois l’objet qu’il vient d’envoyer valser d’un air totalement indifférent… Ou alors vous essayez de mieux comprendre votre chat, avec un traducteur pour chats (si, si.)

Le plus chouette (ou fou ?), c’est qu’il en existe PLEIN.

« Human-to-cat » analyse notre voix et intonation, et les transforme en miaulements censés faciliter la communication avec notre boule de poils. 175 enregistrements provenant de 25 chats, vous trouverez forcément le timbre de miaulement qui correspond le mieux à votre voix ! Après, pour la fiabilité, on ne garantit rien

Human-to-Cat-Translator-app

L’application « Human-to-Cat » disponible sur Iphone et Android

Plus complet encore, Meowlingual – commercialisé au Japon, depuis 10 ans déjà… ! – permet de traduire lui aussi les miaulements, émotions et attitudes de votre féroce félin incompris. Le créateur affirme que l’appareil peut traduire 200 « mots-chats », interpréter 21 types d’émotions et 6 humeurs en se basant sur les gestes & comportements du félin.

Le Meowlingual / Crédits photo : Byron Chin – Flickr

Et puis le dernier apparu  : la « Temptations Catterbox », un collier connecté avec micro, enceinte, bluetooth et wifi.

A l’origine du projet un peu fou : le Temptations Catterbox a été pensé par l’agence de pub Adam&Eve DDB Londres pour la marque Temptation Cat Treats (groupe Mars), qui propose des friandises pour chats. Derrière ce gadget se cache le « Temptations Lab », une initiative un peu loufoque de la marque de créer un laboratoire aux allures pseudo-scientifiques pour « conduire des recherches  approfondies pour imaginer la future complicité de jeu avec votre chat » dixit le site. On se doute que le projet relève plus de la volonté de buzz que de sérieuses recherches, il n’empêche que cela fait sourire…

Crédit photo : http://catterbox.com/

Crédit photo : The Temptation Lab

Et sinon, plus sérieusement…

Ces pseudo-traducteurs félins nous ont quand même laissé un poil (hehe) dubitatifs. Intrigués, on a creusé le sujet, et découvert qu’au-delà des gadgets traducteurs, il y a aussi du sérieux !

L’université de Lund, en Suède, vient d’obtenir des fonds pour lancer le projet « Melody in Human-Cat Communication », affectueusement surnommé « Meowsic ». Ce projet, porté par le Professeur linguiste Robert Eklund de l’université Linköping, a pour ambition de rechercher les nuances de langage lorsqu’un chat s’adresse à un humain.

Leur but, à terme, est de cataloguer les inflexions et la prosodie des miaulements, pour apporter une lecture approfondie aux propos félidés. Il paraît qu’on recense même des accents différents en fonction de la région d’origine du chat !

Ecklund est également à l’origine du projet Purring.org, qui mène des recherches approfondies sur le ronronnement félin, et surtout ses bienfaits pour l’humain.

Le but?

Gadgets de traduction pour fana de chats à part, ces initiatives ont pour but d’améliorer la communication et l’entente entre le chat et son maître, et à terme de pouvoir approfondir l’usage thérapeutique des félins. En effet, des recherches ont prouvé qu’un chat peut être un facteur réducteur de stress et aider dans le traitement  de la dépression et d’anxiétés.

Finalement, on se dit qu’un traducteur pour chat n’est pas si futile que ça, qu’avec il va enfin pouvoir nous faire comprendre qu’on est trop sur les nerfs depuis quelques temps, ou pourquoi diable fait-il toutes ces choses incompréhensibles, qui finissent tout de même par engranger des millions de vues sur Internet…

Pour en savoir plus sur le projet Meowsic : http://nymag.com/scienceofus/2016/04/these-linguists-want-to-help-you-speak-fluent-cat.html (en anglais)