Bob Sinclar est-il un bon ambassadeur de marque ?

par Marjorie Bachot | le 13 janvier 2016

Pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas, Bob Sinclar, de son vrai nom Christophe Le Friant (très boy next door en fait), est un DJ « originellement affilié à la french touch, et aujourd’hui davantage assimilé à la disco house » d’après sa page officielle Wikipédia. Son nom de scène pourrait évoquer Brett Sinclair, le personnage de Roger Moore dans Amicalement Vôtre, mais il s’agirait tout simplement d’une appellation humoristique décalée sans ancrage particulier. En parlant de nom, Bob a fini par s’en faire un, d’abord dans l’univers du clubbing avec ses nombreux mix et albums puis progressivement auprès du grand public, pour devenir avec son acolyte David Guetta, le DJ de service estampillé french touch.

Forcément, l’aura de l’artiste a séduit les annonceurs : Sennheiser, leader mondial des micros et des casques, a été la première marque à le draguer. Qui de mieux pour représenter une marque vendant des micros et des casques haut de gamme qu’un DJ ? Bob Sinclar est ainsi devenu l’ambassadeur de Sennheiser dans une campagne ayant pour baseline « Pour l’amour du son », et l’histoire d’amour dure toujours. Un co-branding réussi.

bob-sinclar-2bob-sinclar

breve39905-0

Affiche-4x3-Bob-Sinclar-2013

Quelle surprise en ce début d’année, lorsqu’on découvre la dernière campagne Renault intitulée « La French Touch ». En effet, le constructeur automobile continue sa saga publicitaire en collaboration avec l’agence Publicis Dialog, après s’être associé avec le sportif Tony Parker en 2014 et le champion du monde de judo Teddy Riner en 2015, c’est au tour du disc jockey Bob Sinclar de mixer pour la marque.

Pub-Renault-Bob-Sinclar

musique-pub-renault-bob-sinclar

pub-bob-sinclar-renault

Dans ce spot, l’acteur Nicolas Carpentier présente différents points forts de la Clio et de la Captur sur le titre « Touché (Radio Edit) » (2015) de Bob Sinclar. Le spot se veut très décalé et assume un second degré évident, avec sa succession de jeux de mots et les petits pas du présentateur qui ne manquent pas de faire sourire.

Si ce partenariat entre Bob Sinclar et Renault peut surprendre à première vue et sembler moins légitime qu’une association entre le DJ et des casques audio, il prolonge efficacement la saga french touch du constructeur automobile et a le mérite de faire du buzz.

Qu’on apprécie ou pas sa musique, qu’on aime ou non le personnage, Bob Sinclar est bankable et s’impose comme un bon ambassadeur de marque.