Entre tradition et modernité, les acteurs de la banque valorisent la confiance

par Mélany Patte | le 21 septembre 2020

Banques traditionnelles, établissements financiers, banques en ligne : comment les reconnaître ? Aujourd’hui, nous nous intéressons aux différents codes graphiques existants au sein du secteur bancaire, via l’étude de quelques logotypes.

Un logotype, au-delà d’être l’incarnation visuelle de la marque, repose sur une stratégie de marque définie en amont et qui va guider la création à travers des notions et des valeurs propres à chaque entité.

Alors, quelles sont les différences entre les identités existantes ?

LES BANQUES TRADITIONNELLES

Les banques traditionnelles que l’on appelle également « banques classiques » sont les banques physiques disposant notamment d’un réseau d’agences. Parmi elles, on retrouve le LCL, la Caisse d’épargne, le CIC, BNP Paribas, et bien d’autres.

Comment reconnaître ces banques ?
Elles se caractérisent par des identités très codifiées avec beaucoup de statut. La volonté est de mettre en avant des notions de solidité, de confiance, d’efficacité et de performance.

On remarque des corrélations dans le choix des couleurs des logotypes, puisque l’on retrouve majoritairement du rouge, du bleu, du vert ou du noir. Nous pouvons également noter l’utilisation de capitales qui viennent ici marquer la solidité de ces marques. Cette notion est également visible à travers l’emploi de forme carré et/ou des constructions pyramidales.

LES BANQUES EN LIGNE

Les banques en ligne, quant à elles, possèdent une identité propre à l’expérience client souhaitée : simple, directe, fluide. Ce, sans aucun lien graphique avec leur marque mère lorsqu’elles font partie d’un groupe (même si Hello Bank! fait référence à BNP Paribas).

On constate que la majorité des logotypes sont en bas de casse (minuscules), ce qui vient connoter la proximité et une notion de simplicité, permise par le full on line. On note également l’utilisation de couleurs plus vives, plus digitales qui montre ici une volonté de mettre en avant la modernité et le dynamisme de ces marques.

Bien que ces identités soient plus contemporaines, un trait de caractère les lie aux banques traditionnelles : la notion de confiance que l’on retrouve dans des constructions stables.

LES AUTRES ÉTABLISSEMENTS FINANCIERS

Les autres établissements financiers correspondent aux marques qui n’ont pas comme activité principale la banque. C’est notamment le cas pour Allianz Banque, La Banque Postale, Axa Banque ou encore Orange Bank.

Ces identités se caractérisent par une filiation nominale et graphique à la marque principale. Ce choix stratégique permet de s’appuyer sur la notoriété de la marque mère et ainsi apporter une réassurance et une confiance quant à la qualité des services proposés.

Le secteur bancaire a témoigné ces dernières années de sa capacité à suivre les évolutions sociétales et technologiques en développant des solutions qui renouvellent l’expérience clients. Si les parcours sont de plus en plus digitalisés, le besoin de sécurisation et de réassurance est plus que jamais au cœur des enjeux du secteur, alors que les points de contact dits « physiques » se restreignent.

Une attente que les acteurs traditionnels comme nouveaux entrants ont bien compris puisqu’ils affichent comme dénominateur commun un graphisme rassurant, empreint de solidité, qui inspire confiance.