La tendance des menus « carte blanche »

par Maurice Dupont | le 7 janvier 2015

guide-du-fooding-2015

Adeptes assidus des nouveaux restaurants, concepts bistronomiques, gastropubs, tapas chics et autres crypto-nouveautés fooding, nous avons remarqué depuis quelques temps la multiplication des fameux menus « carte blanche ». Que certains établissements appelleront encore « menu à l’aveugle », « menu surprise » ou encore « sélection du chef ».

Le principe est simple : contrairement au traditionnel menu dégustation et sa farandole de plats, le menu « carte blanche » mise sur la découverte et l’effet de surprise. Le client fait part en amont au serveur de ses intolérances alimentaires, allergies ou tout simplement de ce qu’il n’aime pas, et le chef lui propose alors une série de (mini) plats, entre 5 et 8 généralement.  Pas tant de personnalisation que ça, puisque, globalement, toute la salle déguste la même chose. Une expérience a priori très excitante, à condition de ne pas être trop control freak, de lâcher prise et d’accepter de s’abandonner aux desiderata du chef. Dans les faits, c’est un peu plus compliqué, et il n’est pas rare d’être franchement déçu… parce qu’il se trouve que, précisément ce soir-là, on n’avait pas forcément envie d’enchaîner un ceviche de St-Jacques émulsion wasabi et du boeuf de Kobe mariné au miel. Mais, … c’est le jeu ma bonne Lucette !

Au delà de ça, pourquoi ces menus « alternatifs » fonctionnent-ils si bien ? Tout d’abord, nuançons cet épiphénomène : il reste encore très parisien et souvent le fait des adresses du palmarès Le Fooding. Il est modérément accessible (le prix se situe le plus souvent autour des 50-60€), mais il y a un fantasme de profusion avec cette succession de plats, …, plats qui ont davantage un format tapas. Mais ce n’est pas grave, on en redemande, on veut être surpris faute d’être totalement rassasié. Pourquoi ? Le client souffre-t-il d’un ennui profond ? Est-il à ce point blasé ? Ou incapable de faire des choix ? Ou juste victime de la mode ?

A en croire le succès de ces formules, elles doivent être particulièrement rentables pour les établissements. A l’instar du brunch, des menus « à volonté », des formules « all inclusive », le menu « carte blanche » représente sans aucun doute une nouvelle opportunité, davantage pour les restaurateurs que pour les consommateurs…

http://www.saturne-paris.fr

http://www.septime-charonne.fr

http://www.agape-paris.fr

Source : http://www.lecentdeux.com/tendance-menus-carte-blanche