Blog

Comme une envie criante
de tout partager

Le mot #68 : Suse

par François Cerruti-Torossian | le 2 mai 2018

La Shoushan hébraïque (שׁוּשָׁן), la Shoush persane (شوش‎), la Sousa grecque (Σοῦσα) forment une seule et même ville, Suse, antique cité de l’Ancien Testament qui a porté en elle, notamment, Daniel, Darius et Alexandre le Grand.

Suse, au Khouzistan, Iran

A l’aune de la Tradition classique, notre cité demeure dans les mémoires comme le cadre idyllique des majestueuses et fastueuses Noces de Suse, véritable lieu commun de l’art occidental. En effet, il s’agit là d’un événement historique, assez peu connu aujourd’hui et pourtant éminent dans la relation entre l’Orient et l’Occident, presque actuel.

Frise des Archers, issue du Palais royal de Suse, Musée du Louvre, Paris

 

Bercé depuis l’enfance par les mythes de la Perse, éduqué à la plus pure raison grecque par son maître Aristote, mu par une sorte de Drang nach Osten (Marche vers l’Est) avant l’heure : Alexandre le Grand en -334 av. J-C partit à la conquête de l’Orient.

Arrivé au terme de sa chevauchée odysséenne, de la Macédoine jusque sur les bords de l’Indus en passant par l’Egypte, d’Europe en Asie, Alexandre le Grand décida d’unir la Grèce à la Perse, l’Occident à l’Orient, prolongeant la métaphore filée de l’union de l’Homme à la Femme, en un empire immense.

Noces de Suse, pastel du National Geographic Creative

Les fameuses Noces de Suse, retour de flammes de l’incendie de Persépolis, vit en effet Alexandre le Grand épouser la princesse perse Stateira, fille de Darius, et 10000 de ses Compagnons embrasser 10000 jeunes filles de l’aristocratie perse. Fruit des œuvres de cette union contraire, naîtra une génération cosmopolite gréco-perse, dont cette terre si singulière au sein du Moyen-Orient saura se souvenir longtemps.

Mausolée du Prophète Daniel, au Khouzistan, Iran

Fait encore plus méconnu, la ville de Suse, de nos jours en République islamique d’Iran, abrite selon la Tradition orientale le Mausolée de Daniel, prophète de la Bible, auteur de l’éponyme Livre de Daniel qui décrit entre autres la vie de ses compatriotes en exil, Juifs captifs en Perse sous le règne de Nabuchodonosor à Babylone. Daniel, de plus, est connu pour avoir pris la défense d’une femme que l’on avait accusée à tort d’adultère, elle s’appelait Suzanne.

Aujourd’hui comme hier, Shoushan, Shoush, Sousa ou Suse témoignent de l’union parfois insoupçonnée de l’Orient et de l’Occident.

 

Crédits photos :

wonderofpersia.com

fr.wikipedia.org

makedonia-alexandros.blogspot.fr

maquetland.com

historicaliran.blogspot.fr