Blog

Comme une envie criante
de tout partager

Les marques se mettent aux couleurs du mondial

par Mathilde Barbaria | le 2 juillet 2018

Deux semaines après le tant attendu coup d’envoi, difficile de ne pas être submergé par cette effervescence : les bleus sont partout et même les moins adeptes d’entre nous n’ont pas pu passer à côté.

Pour notre plus grand plaisir puisque selon une étude récente menée par l’Ipsos,  le football est le sport préféré des français. Le foot intéresserait deux personnes sur cinq et serait pratiqué par plus de deux millions d’entre nous. Le mondial du ballon rond est donc l’occasion de rassembler une bonne partie de la population française, mais pas que. C’est une véritable aubaine pour les marques, pour qui cette discipline sportive semble être une source d’inspiration inépuisable.

Dans les rayons des grandes surfaces, les packaging sont détournés et revêtent de nouveaux habillages spécialement conçus pour l’occasion : c’est le cas de marques comme, Rexona ou  Kronenbourg. Les marques cherchent à se démarquer, en attirant la sympathie des consommateurs qui associent le produit à l’évènement.

D’autres imaginent des dispositifs plus globaux, et investissent volontiers dans des opérations de plus grandes envergures. C’est le cas de Coca Cola, partenaire officiel de la Fédération Française de Football depuis déjà 20 ans. Pour encourager les français à soutenir l’équipe de France, la marque a mis en place un dispositif globale : la diffusion de spots publicitaires, une campagne d’affichage, une présence digital imaginé de pair le packaging évenementialisés des bouteilles de Coca-Cola.

Même programme pour le géant McDonalds, lui aussi sponsor historique de l’évènement sportif. Une campagne publicitaire aux couleurs de l’hôte de la Coupe du Monde 2018 : la Russie, une direction artistique inédite et limitée pour le packaging de ses fameuses French Fries… modifiée pour la toute première fois. McDonalds met les petits plats dans les grands pour cette Coupe du Monde 2018.

Pour les sponsors du mondial comme McDonalds ou Coca-cola qui commercialisent pourtant des produits à priori déconnectés de la discipline sportive en elle-même, tout l’intérêt réside dans l’image positive que véhicule cet investissement de leur part. Montrer qu’elles partagent les mêmes valeurs de patriotisme et de rassemblement que tous les français, c’est l’opportunité d’une visibilité maximale mais aussi et surtout légitime. Difficile pour nous supporters, de reprocher aux marques de « soutenir » l’équipe des bleus !

Autre pratique du sponsoring sportif : le naming. Moyennant rémunération (faramineuse évidemment), les annonceurs peuvent voir leur propre nom de marque attribuée à un stade sportif. On retrouve ainsi l’Allianz Riviera, le Matmut Atlantique ou encore le MMAArena. Au lieu d’être partenaire d’une équipe ou d’un événement, l’annonceur devient donc celui du stade. Un pari risqué mais qui offre l’assurance d’être cité un bon nombre de fois…

La suite au prochain match !

 

Crédits photos :

Communication-agroalimentaire.com

Sportsmarketing.fr

Ladn.eu