Parisgo Cola : la nouvelle boisson from PARIS !

par Clémentine Imbert | le 16 juillet 2014

Depuis ce week-end, vous avez pu apercevoir ça dans le métro parisien :

10513538_778531255500572_8272169026758616738_n-700x525

Oui, après Paris Cola, Breizh Cola, Meuh Cola ou encore Corsica Cola, voilà Parisgo Cola, le soda parisien qui a visiblement décidé de communiquer en contrant l’insight fâcheux : Les Parisiens sont imbuvables.

Parisgo Cola (à ne surtout pas écrire « Parigot », trop négatif et moins dynamique) a été créé par Bruno Vaussenat, met l’accent sur l’image de Paris telle que la capitale est, avec ses qualités et ses défauts. C’est véritablement un état d’esprit que la marque souhaite promouvoir, en atteste sa signature : « Parisgo Cola, l’esprit de Paris, en bouteille ! »

Pour s’imposer sur le marché du soda parisien, la boisson était déjà fournisseur officiel de la Techno Parade en 2013, et continue cette année son développement avec une campagne d’affichage très efficace, relayée sur les réseaux sociaux.
Les chiens sont lâchés, Paris Cola et Parisgo Cola vont tous deux se disputer le territoire parisien !

Petit tour de France des « alter colas régionalistes », qui ont manifestement décidé d’en découdre avec les géants Coca Cola et Pepsi…

  • Corsica Cola reprend en toute légitimité sa création en mai 2003 puisque le véritable cola semble tirer son origine de Corse et non des Etats-Unis. Son créateur serait en vérité Angelo Mariani qui créa le Vin Mariani (vin + feuilles de Coca) exporté ensuite en Amérique. Mythe ou réalité ? Au bénéfice du doute…

Corsica COLA

  • Breizh Cola, sorti en mars 2002 et lancé par la Brasserie Lancelot, fut le premier alter cola français. Cette marque est aujourd’hui partenaire de plusieurs événements et clubs sportifs (Open de tennis de Quimper, Rugby Club Vannetais…), mais également de festivals tels que les Vieilles Charrues, le festival du Bout du Monde… Du cola breton bretonnant ? Que nenni.

BREIZH COLA

Breizh Cola est à présent disponible dans les commerces parisiens… De quoi faire grandir la concurrence actuelle.

le-breizh-cola-debarque-a-paris

  • La Meuh Cola est commercialisée depuis 2010 en Normandie. C’est une boisson entièrement issue de l’agriculture biologique avec une touche de citron. C’est une marque qui a fait le choix d’une fabrication responsable, en appliquant une économie solidaire (producteurs et partenaires locaux).

meuhcola

  • La Fada Cola, est originaire de Marseille. Ce cola des « fous », qui a vu le jour en 2004,  annonce direct la couleur : « Qui ne boit pas Fada, ne vient pas de Marseille ». La marque se joue des clichés de la région, de la fierté et de sa personnalité. Les fabricants ne sont autres que les fameux marchands de bières La Cagole.

fadacola cool

  • Poitou Cola existe depuis octobre 2010 et a érigé le baudet en mascotte. C’est un soda régional à base d’extraits d’angélique du marais poitevin qui contient 30% de sucre en moins qu’un véritable Coca Cola.

poitoucola

  • Montania Cola est le cola savoyard, chambérien pour être plus précis, né en mai 2010 : la pointe de génépi apportée à la recette semble justifier le discours local très décalé. Vous apprécierez l’effort de communication à travers ces truculents spots publicitaires :

– bit.ly/1sjVZpZ

– bit.ly/1nDO6Zi

Montania COLA

  • Sowest Cola n’est la marque lancée par le centre commercial éponyme mais bien le cola « made in Sud-Ouest » sortie en mai 2014, avec une identité graphique ancrée dans l’esprit « surf » de la côte. C’est la Société d’Eau Minérale Ogeu qui est à l’initiative de ce produit (connue également pour ses limonades). La boisson bénéficie d’un dispositif marketing important sur les plages et sur les lieux de ventes, le tout renforcé par une présence online accrue durant tout l’été.

img-where

Il y en a encore d’autres, notamment le Bougnat Cola (Auvergne) qui a fusionné avec l’Auvergnat Cola, l’Elsass Cola (Alsace), le Chti’la Cola (Nord). Il existerait environ 30 altercolas en France… la redéfinition de la carte des régions va-t-elle se répercuter sur la carte des colas ? That is THE question.