FAQ

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la création de marque

1/ Préparer son projet de création de marque

Qu’est-ce qu’une marque forte... ?

Une marque forte est une marque dont toutes les composantes fonctionnelles et émotionnelles entrent en résonance de manière cohérente, pour créer durablement la préférence.
D’un point de vue fonctionnel, la marque est un repère.
Elle incarne une organisation, un produit ou un service, en réponse à un besoin.
Parce qu’elle est unique, elle est un critère de reconnaissance et de différenciation vis-à-vis de la concurrence.
D’autre part, la marque, par son identité, son histoire, ses valeurs… développe et entretient une relation privilégiée avec ses publics.
Elle peut susciter l’adhésion, la fierté voire l’amour, devenant alors un étendard, qui joue un rôle fédérateur auprès de ses clients et collaborateurs.
Enfin, la marque faisant partie intégrante du capital immatériel d’une entreprise, une marque forte a une valeur financière significative.

... et une bonne identité de marque ?

Une identité efficace est une identité claire, cohérente, identifiable et attribuable, qui valorise les atouts de la marque et rend lisible la stratégie définie.
Elle intègre, entre autres, les éléments suivants : un nom, un logotype, une signature, un univers éditorial et graphique.

Quelles sont les grandes étapes clés d’un projet de création ou refonte de marque ?

Un projet standard de création ou refonte de marque comporte différentes étapes, certaines indispensables, d’autres optionnelles, selon la nature et le contexte du projet.
Pour un projet corporate, voici quelques-unes des phases à ne pas négliger :
L’immersion et la réflexion amont, le développement de propositions de noms, les validations juridiques, linguistiques et marketing complètes, la création du logotype et de son univers et la charte associée.

Quels sont les critères qui déterminent le budget d’une création de nom de marque ?

  • le scope géographique du projet qui peut avoir un impact à la fois sur les contrôles juridiques, les tests linguistiques et les études marketing,
  • les contraintes digitales, notamment en termes de disponibilité des noms de domaines,
  • le type de marque recherchée (dénomination sociale, nom de produit, de gamme, nom d’application, etc.),
  • les délais de réalisation.

Quels intérêts ai-je à faire appel à un partenaire extérieur pour créer ma marque et notamment son nom ?

Bien au-delà de la créativité des équipes, passer par un spécialiste permet de décentraliser la vision stratégique interne et d’ouvrir de nouvelles perspectives. Par ailleurs, l’expérience accumulée au fil des projets garantit une vision juridique tout au long du process, de la création au dépôt.
Enfin, au-delà de la création des noms, l’intervention d’un tiers permet de garantir l’objectivité requise nécessaire à l’obtention d’un consensus.

2/ Créer sa marque

Quelles personnes doivent faire partie du comité de pilotage pour mon changement de nom / de marque ?

La composition du comité de pilotage doit être pensée non pas tant comme conseil représentatif que comme entité décisionnaire. Ainsi il est important de pouvoir y associer, dans la mesure du possible, les personnes ayant un droit de véto ou, lorsque cela n’est pas possible, les collaborateurs étant légitimes pour porter les choix entérinés lors des réunions auprès des cercles de décision avals. En général le comité de pilotage est constitué de 3 à 8 personnes, mais dans certains cas particuliers, il peut varier d’1 à 30 personnes. La présence d’un juriste interne peut également fluidifier les étapes ultérieures.

Comment intégrer mes collaborateurs à la création de ma marque ?

De la création à la sélection, plusieurs moyens existent pour faire participer les collaborateurs au process de création d’une marque (entretiens, ateliers, tests…). En fonction de la culture d’entreprise et des enjeux, les équipes de Nomen seront force de propositions et de recommandations.

Qu’est-ce que contient une plateforme de marque, à quoi sert-elle et à qui est-elle destinée ?

La plateforme de marque formalise les orientations stratégiques et identitaires d’une marque (vision, ambition, mission, valeurs…). Destinée aux collaborateurs internes de l’entreprise, elle est un véritable socle, un référent, guidant ses actions et ses expressions (identité, communication, offres…) de manière pérenne.

Quelle est la différence entre un nom de société, un nom de marque et un nom de domaine ?

Une dénomination sociale (nom de société) permet d’identifier une personne morale. Elle ne fait à proprement parler l’objet d’aucune formalité de dépôt constitutive de droit, elle est simplement inscrite dans les statuts.
La fonction essentielle de la marque (nom de marque) est de distinguer les produits et/ou services de ceux d’une autre entreprise. En France, elle doit faire l’objet d’un dépôt auprès de l’INPI (office des marques en France) pour être protégée.
Un nom de domaine permet d’identifier une entreprise sur Internet. Sa protection s’acquiert par sa réservation auprès d’un registrar. Détenir un nom de marque ne donne pas forcément de droits sur un nom de domaine et inversement.

Quelle est la différence entre une identité visuelle, un logotype, un territoire graphique ?

L’identité visuelle est, avec le nom, une des expressions du positionnement de la marque, au travers de signes spécifiques. Elle est composée du logotype, du territoire graphique et de toutes les applications qui en découlent.
Le logotype est le signe principal d’identification de la marque. Il peut être en typographie seule ou associée à un symbole.
Le territoire graphique vient renforcer la reconnaissance de la marque, en complément du logotype. Il est en général composé d’un code graphique (formes d’accompagnement), de typographies d’accompagnement (print, digital), d’une palette de couleurs, d’intentions visuelles, d’un style pictographique ou illustratif…

Qu’y-a-t-il précisément dans une charte graphique et à quoi sert-elle ?

La charte graphique est un document de référence qui formalise et règlemente l’usage des éléments identitaires créés et validés, pour une utilisation valorisante.
Cet outil, souvent présenté sous format PDF, permet de diffuser les règles auprès des personnes ayant l’usage de l’identité dans le cadre de création de supports (service communication, graphistes, agences…), pour assurer un rendu cohérent.
Pour le logotype, elle présente sa construction, ses références couleurs (CMJN, Pantone©, RVB, HTML), les versions colorielles disponibles selon l’usage, son espace de respiration, ses tailles minimales d’utilisation (print et digital), les principes d’application sur fonds (couleurs, photo…), les interdits.
Pour le territoire graphique, elle stipule les principes de base d’application du code, les typographiques et styles disponibles, les références des palettes de couleurs complémentaires, les principes visuels de base…

Quelle est la différence entre une application, un gabarit, un modèle et un support de communication ?

Lors de la création d’une identité visuelle, plusieurs phases sont nécessaires à sa présentation voire son déploiement sur les futurs supports de documentation et de communication de la marque.

Tout d’abord, dans le cadre de la création du logotype et de l’univers graphique, des premières applications ou mises en situation sont réalisées, par exemple sur une carte de visite ou une couverture de brochure. Ceci permet de tester la viabilité de l’identité proposée et de l’évaluer dans un contexte concret.
Chaque typologie de support peut faire l’objet d’application de l’identité (papeterie, bureautique, édition, digital, signalétique…).

Deux configurations sont ensuite possibles, selon la demande du client :

  1. Le support présenté ne requiert pas de déclinaison, notamment de format.
    Dans ce cas, une fois l’application validée, elle fait l’objet d’un livrable en l’état sous forme de modèle générique (fichier natif de création pour utilisation et adaptation par le client selon les besoins).
  2. L’envergure des productions de supports nécessite de définir des règles de déclinaison, notamment quant à la taille et au placement du logotype et des éléments identitaires récurrents, donc des gabarits.
    Dans ce cas, une fois l’application validée, un travail complémentaire est engagé pour tester les rendus souhaités sur différents formats et règlementer l’usage des éléments identitaires (placement, proportions…). Le fichier natif de création est ensuite exécuté conformément aux règles définies et livré sous forme de gabarit. Une charte graphique par typologie de support peut également être réalisée afin de formaliser les règles dans un document à partager.

Que ce soit en application, modèle ou gabarit, le travail est réalisé à partir de textes (lorem ipsum…) et de visuels de substitution ; et livré sous forme de fichier natif de création (InDesign, Illustrator, Photoshop…) pour permettre la réalisation des supports nécessaires. S’agissant d’outils graphiques, la création et la modification de contenu n’est pas prévue.

Le support de communication (ou de documentation) peut être réalisé à partir d’un modèle, d’un gabarit ou « from scratch ». Il inclut la rédaction des contenus, la recherche de visuels, la mise en forme graphique du document et les allers/retours prévus jusqu’à validation. Le fichier est ensuite exécuté techniquement pour être livré sous forme de PDF HD à l’imprimeur ou au fabricant.

3/ Tester et protéger sa marque

Je souhaite lancer ma marque à l’international, comment puis-je m’assurer que son nom, sa signature et/ou son logotype puisse vivre correctement dans mes pays cibles ?

Grâce à son réseau de 1000 experts (linguistes et sémiologues) dans 120 pays, Nomen s’assure de la viabilité des marques créées dans vos pays cibles notamment à travers une série de questions concernant la prononciation, les sonorités, les associations directes avec des termes proches, les univers d’évocation (mots, concepts, formes et couleurs).
Pour plus de renseignements : www.inter-check.com

Comment choisir entre étude marketing quantitative ou qualitative pour tester mon identité ?

Chaque méthodologie répond à des objectifs distincts :
Les études quantitatives sont conduites auprès d’échantillons de grande taille et permettent de récolter des données chiffrées. Elles ont pour principal objectif de mesurer et hiérarchiser des perceptions et les comportements.
Les études qualitatives sont menées auprès d’échantillons réduits. Elles visent à explorer en profondeur et à comprendre les perceptions et les comportements.

Ma marque est-elle juridiquement viable ?

Préalablement à tout dépôt, il est important de s’assurer que le nom retenu est bien de nature à constituer une marque valable et qu’il est disponible.
En effet, un nom doit répondre aux exigences imposées par la loi (ne pas être descriptif par exemple).
Par ailleurs, le nom doit être disponible, c’est à dire qu’il ne doit pas exister de droits antérieurs identiques ou similaires pour une activité identique ou similaire. Pour cela, notre cabinet Legimark vous accompagne dans la recherche de similitudes.

Pourquoi est-il important déposer son nom à titre de marque ?

Il est important de déposer son nom à titre de marque dans le ou les pays concernés afin d’en obtenir sa protection.
Ce dépôt permet de s’opposer à tout autre dépôt/usage d’une marque identique ou similaire sur un même territoire pour des produits et/ou services identiques ou similaires.
En effet, le droit des marques est régi par deux grands principes :
Le principe de territorialité : une marque n’est protégée que sur un territoire donné où le dépôt a été effectué (il est important de viser l’ensemble des pays où vous avez une activité commerciale)
Le principe de spécialité : une marque n’est protégée que pour les produits et/ou services identiques ou similaires à ceux désignés lors du dépôt.
Ainsi peuvent coexister des marques identiques, pour désigner des produits ou services différents. C’est par exemple le cas de la marque MONT BLANC, qui désigne à la fois des crèmes desserts et des stylos de luxe.
Notre cabinet Legimark vous accompagne dans le dépôt et la surveillance de vos marques.

Comment finalement créer une bonne marque ?

Vous pouvez nous contacter au 01 42 68 21 00 ou info@nomen.com