Le mot #48: anuptaphobie

par Claire Nakkachi | le 15 mars 2016

L’anuptaphobie ne désigne pas la crainte d’être nu ou la peur de la capucine tubéreuse des Andes, mais celle d’être célibataire. Les contributeurs du Wiktionnaire avancent une étymologie mêlant latin et grec : nupta, la noce, et phobos, la peur. Seulement, d’autres internautes soulignent l’inexactitude de cette structure orthographique, et expliquent qu’un néologisme correctement formé aurait dû donner naissance aux termes agamophobie (du grec ámos « union, mariage et son « a » privatif) ou anandrophobie (du grec andro « homme, humain » et du préfixe an- « sans »). Malgré ces querelles linguistiques, l’idée est la même, ces accros à l’amour ne peuvent jamais rester seuls.

Il y a une cinquantaine d’années, cette phobie était une épidémie. Il faut dire que la vie des célibataires n’était pas des plus faciles. Qui avait envie de se retrouver à 25 ans, couronné d’un extravagant chapeau jaune et vert pour célébrer ses ‘Catherinette’ dans les rues? Personne. Aujourd’hui, le célibataire est tendance, il l’affiche sans complexe sur son sweat Hush & Co signé ‘Cupidon, ce sale petit con’. L’image de jeunes gens mangeant des raviolis en conserve, seuls avec leur chat devant Le journal de Bridget Jones a laissé place à une génération de bobo-solo. Sensibles à l’innovation, ils aiment être à la pointe des nouvelles technologies, collectionnant les pommes à la maison comme au bureau. Quant à leur penderie, elle déborde de pièces tendances stalkées sur Instagram. En bref, ce célibat moderne est tourné sur le soi, privilégiant l’épanouissement personnel à la robe en flanelle.

Capture 3

Le marketing n’a pas tardé à en faire une proie, car si leur vie amoureuse est vide, leur porte-monnaie est lui bien rempli. Dans les linéaires, les portions individuelles se multiplient, et leurs packagings alléchants ne cessent de faire oublier les prix salés. Le single merchandising a de beaux jours devant lui.

En 2015, le site de rencontre eDarling s’est penché sur ce phénomène qui semble devenir un lifestyle répandu chez la génération Y. D’après leur étude, un tiers des interrogés estiment que le célibat à 30 ans, c’est ‘moderne et branché’.

Alors, n’ayez plus peur, vous êtes à la mode !

Crédits photos :

inonit.in/phobias

andreannelupien.com : photo crazy-cat-lovers