Explorateurs faits marques

par Lucie Naturel | le 23 janvier 2019

Fin 2018, l’ancien président de Radio France Mathieu Gallet dévoilait un projet entrepreneurial joliment nommé Majelan. Une plateforme d’écoute et de partage de podcasts à laquelle il a sans doute voulu associer, par le nom, les notions portées par l’image de l’explorateur Fernand de Magellan : l’esprit pionnier, la découverte et l’échange, entre autres. La libre réécriture du patronyme, l’emploi de l’élégante – et si rare dans les noms, question d’internationalisation – lettre j et le choix d’une extension de nom de domaine de conviction parachèvent la contemporanéité de cette marque.

Un thème exploré

Sans renier la créativité de l’initiative, soulignons cette tendance de fond du naming où les explorateurs d’hier deviennent les véhicules des marques d’aujourd’hui. Trois exemples nous viennent spontanément à l’esprit. Le premier d’entre eux , on vous le concède, celui pour lequel nous avons l’affection la plus grande, c’est Marco Vasco. Une marque créée en 2014 par Geoffroy de Becdelièvre, Mathieu Bouchara, les deux fondateurs, et l’agence Nomen. Ici, l’appellation mélodieuse résonne comme une promesse d’exploration et d’extraordinaire. Deux prénoms d’explorateurs, Marco Polo et Vasco de Gama, mais deux prénoms avant tout. Une manière d’incarner l’attention portée à l’humain, la proximité et la sincérité des relations entre les équipes et les clients de cette entreprise de voyages sur mesure.

Autre exemple notoire de convocation d’une figure de l’exploration, Bering. Bien connue des motards, cette marque dont la signature est « l’expérience des conditions extrêmes » propose un très grand nombre d’accessoires pour les conducteurs de deux-roues. Initialement nommée Plastex, elle a choisi le nom de l’explorateur Vitus Bering et par prolongement du détroit qui lui rend hommage pour évoquer l’aventure, les risques du voyage et sa préparation minutieuse. L’homme s’est ainsi fait symbole d’une gamme de vêtements capables de résister aux conditions les plus extrêmes, puissants face aux rigueurs de l’eau, du froid et des accidents.

Impossible d’évoquer le sujet des marques et d’explorateurs sans citer le plus célèbre d’entre eux, Christophe Colomb. Un patronyme qui, d’après le storytelling présent sur Wikipedia, a par exemple inspiré Columbus & Co, une enseigne de restauration rapide pensée autour du café.

Qui sait, les marques de demain s’inspireront peut-être des noms de robots – Cusiosity, CIMON…-  envoyés aujourd’hui explorer les planètes qui nous entourent !

 

 

 

Crédit Photos :

Marco Vasco

Majelan