Soyons positifs !

par François Cerruti-Torossian | le 10 septembre 2020

Sigles et acronymes, tous durables, tous écologiques, tous respectueux de l’homme et de la planète, le monde de la finance voit fleurir en cette rentrée 2020 de nombreux noms très en vogue pour nommer et illustrer la fameuse finance durable, cette nouvelle finance qui souhaite s’inscrire dans le temps long des sociétés et des civilisations.

C’est le chemin emprunté, entre autres, par l’ESG ou encore l’ISR, pour ne citer qu’eux, acronymes vertueux qui désignent respectivement des critères « Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance » (investissements dans un domaine économique) ainsi qu’un « Investissement Socialement Responsable » (placements financiers).

Mais de quoi tous ces nouveaux sigles sont-ils vraiment le signe ? Assurément d’un souci croissant d’allier finance et développement durable, mouvement déjà ancien initié il y a plusieurs années.

À cet égard, l’économie positive, concept fort et cher à Jacques Attali, auquel sa grande fondation PlaNet Finance était consacrée, en est une belle illustration. PlaNet Finance qui devait justement devenir en 2015 (événement oublié depuis lors) Positive Planet que nous connaissons tous désormais.

Remplacer Finance par Positive ou de l’art de montrer toute la valeur ajoutée que constitue l’environnement pour la finance, comme Jacques Attali le décrivait si bien dans son article Soyons positifs.

Économie positive en signe avant-coureur et précurseur donc, miroir d’hier de notre finance durable d’aujourd’hui, tendance à la très actuelle incandescence.

Alors, finance oblige, soyons tous positifs !

Crédit photo :

Photo by Micheile Henderson on Unsplash